La page Web, un document au cadre flou.

La multiplication des équipements rend le développement complexe
La multiplication des équipements rend le développement complexe
Unidéa inc.

Contrairement à un document imprimé, une page HTML est interprétée chaque fois qu'elle est consultée. Ça présentation dépend du cadre dans lequel elle est visualisée.

Si nous excluons le design et le contenu, une page Web n’est rien de plus qu’une série d’instructions envoyée d’un serveur vers un poste client.  En cliquant sur un lien ou en saisissant directement une adresse, le navigateur de l’utilisateur appelle une URL.  L’URL est interprétée par le serveur Web qui retourne une réponse en utilisant le protocole HTTP ou HTTPS.

La réponse, codée en HTML, est constituée d’une série de balises entourant les textes et d’instructions pointant vers des fichiers de styles (CSS), des scripts (JavaScript) et des images (GIF, JPG, PNG et ICO).  C’est le navigateur du client qui a la responsabilité d’interpréter le code, d’appliquer les styles, d’exécuter les scripts et d’insérer les images qu’il aura préalablement téléchargées.

Cela explique pourquoi il est si difficile pour les développeurs Web de produire des expériences uniformes et constantes pour l’ensemble des utilisateurs.  Puisque chacun utilise un appareil différent pour accéder à Internet, le même code peut être interprété de façon bien différente.  Et avec les mobiles et les tablettes, cela devient encore plus difficile.

Pour chaque appareil utilisé pour consulter un site, six éléments feront varier l’expérience :

  1. les capacités matérielles (processeur, mémoire vive, accélération graphique, etc.) ;
  2. l’écran (dimension, résolution et ratio) ;
  3. le système d’exploitation et sa version (Windows, Mac OS, Linux, iOS, Android, etc.) ;
  4. le navigateur et sa version (Internet Explorer, Firefox, Chrome, Safari, Opera, etc.) ;
  5. la disponibilité des plugiciels et leurs versions (Flash, Quicktime, Java, etc.) ;
  6. la vitesse de la connexion Internet.

Le nivellement vers le bas

Avant même de commencer un projet Web, certains choix technologiques doivent s’effectuer.  Pour les refontes de site, l’analyse du trafic et des autres données statistiques peut faciliter la prise de décision.

Malheureusement, c’est souvent en nivelant vers le bas que les sites sont développés.  En voulant joindre le plus grand nombre de gens possible, on restreint les possibilités de conception et on produit des contenus moins riches et immersifs qu’ils auraient pu l’être.

Il est aussi possible de créer plusieurs versions d’un même site ou d’utiliser des techniques de « Feature Detection » afin d’adapter le rendu en fonction du poste client.  Mais cela vient grandement modifier les coûts liés au développement et à la maintenance des solutions qui sont mises en place.

En conclusion

Cette grande inhomogénéité explique un peu le taux horaire des spécialistes expérimentés.  Avec la multiplication des types d'appareils et des formats, le métier devient encore plus complexe qu'il ne l'était auparavant.


Catégorie : Web et technologie

Auteur :

Commentaires