Blogue

Rendus photoréalistes et maquettes 3D

19 février 2018

Les rendus photo-réalistes et les maquettes en 3D sont des outils importants qu’utilisent les architectes et designers afin de développer leurs concepts et de les communiquer.  Il faut toutefois savoir quand et comment utiliser ces outils.

La conception en 3D, à l’aide de logiciels tels que Revit et Sketchup, permet au designer et au client de mieux comprendre l’espace et d’optimiser son utilisation.  En plus d’illustrer le cloisonnement et la disposition des objets, le 3D a l’avantage de bien représenter les volumes.

Par exemple, en se déplaçant dans la maquette, le designer pourra répondre à certaines de ses interrogations et simuler avec exactitude ce que les occupants du futur espace percevront.  Il pourra tester différents angles de vue et confirmer que :

  • l’espace respirera suffisamment;
  • l’accès à la lumière naturelle sera optimal;
  • la densité de mobilier suggéré sera adéquate;
  • l’équilibre sera fait entre les retombées de plafond et l’aménagement au sol.

Le 3D facilite aussi la prise de décision.  Particulièrement lorsque vient le temps de mettre de l’emphase en utilisant des composants plus onéreux tels que : des matériaux nobles, de l’éclairage architectural, des œuvres d’art, des accessoires uniques, de la végétation, etc. On pourra plus aisément identifier et allouer des ressources financières aux éléments dits « features » et ainsi maximiser le retour sur investissement.

Dans un environnement commercial

Au niveau commercial, on pourra aussi tester en 3d des considérations beaucoup plus techniques tels que : le parcours marchand, la promotion sur lieu de vente (PLV), la signalétique, les zones d’achat impulsif, les présentoirs en coop, etc.  On pourra aussi simuler une prestation de services ou une période d’attente, en reproduisant le contexte dans lequel se trouvera le consommateur.

En résumé, le 3D viendra confirmer qu’un lieu sera esthétique et fonctionnel.

Les rendus photo-réalistes

Les rendus photo-réalistes permettent de sentir un lieu et de s’y projeter.  Ils permettent de comprendre l’ambiance et de vivre l’expérience par anticipation.

La complexité

Malgré les avancées majeures des dernières années en matière d’informatique, la création de rendus demeure un processus long et onéreux.

Pour produire une image réaliste, le concepteur doit :

  • Raffiner son modèle 3D en améliorant le détail de chaque élément ;
  • trouver et appliquer les textures adéquates à chacun des objets;
  • créer les textures manquantes à l’aide de photographies;
  • positionner des sources lumineuses, ajuster leur puissance, leur angle et leur température;
  • ajouter des visuels dans les cadres, enseignes et autres dispositifs d’affichage;
  • sélectionner les meilleurs angles de vues;
  • tester le résultat, ajuster, tester à nouveau, réajuster, etc.;
  • lancer le processus de rendu de pour chaque scène.

Les performances

La vitesse a laquelle sont produites les images dépend de la complexité du modèle en 3d, de la dimension et de la qualité des images désirées ainsi que de la puissance du poste de travail.  Avec les licences adéquates, on peut aussi construire un parc de rendus (render farm) en utilisant un réseau local et la puissance de tous ordinateurs s’y trouvant.  On peut aussi utiliser les services de rendus externes, en informatique nuagé.

Les avantages

Les rendus photo-réalistes sont d’excellents véhicules pour communiquer une idée et ils donnent beaucoup de crédibilité à un projet.  Ils agissent sur la perception de votre auditoire.

On peut s’en servir pour :

  • présenter à des investisseurs potentiels, afin d’obtenir le financement nécessaire à la réalisation d’un projet;
  • présenter aux franchisés d’un réseau, pour leur permettre de mieux comprendre la nature des changements ainsi que l’expérience qui sera proposée à leurs clients;
  • présenter à des employés, afin de les mobiliser pour qu’ils deviennent des ambassadeurs du changement;
  • présenter au grand public, pour susciter l’intérêt et faire rêver.

À propos des images qui accompagnent cet article

Les images qui accompagnent cet article ont été réalisées par notre équipe en 2017.  Elles présentent un concept de kiosque interactif, destiné à être utilisé dans la promotion des véhicules électriques et l’électrification des transports en général.

La commande initiale est venue d’un concessionnaire, avec l’appui des représentants de la marque pour en faire un outil promotionnel pour tout le territoire.  Le projet a reçu un bel accueil mais ne sera pas réalisé pour l'instant.

Pour arriver à un résultat semblable, on peut budgéter entre 80 et 100 heures de travail, incluant l'élaboration du concept, la conception en 3d, le processus de rendu et la création de documents de présentation.  Nos amis de l'agence SQU4D ont été impliqués dans ce projet.

 


Suivez notre quotidien sur Instagram